ROVEMA Life Cycle Services

Entretien avec Uwe Maier, directeur de ROVEMA Life Cycle Services

Uwe Maier dirige le département ROVEMA Life Cycle Services depuis le 1er juin 2019. Avec plus de 20 ans d'expérience au Service Client opérationnel et stratégique, il souhaite apporter tout le support nécessaire aux clients avec son équipe afin qu’ils relèvent au mieux leurs propres challenges – et ce en réduisant drastiquement tous les rejets et en exploitant pleinement toutes les possibilités d'amélioration technique pour pouvoir présenter des emballages attrayants et optimisés pour les points de vente tout en permettant une adaptation constante aux évolutions du marché.
Image
Monsieur Maier, comment jugez-vous la situation actuelle dans l’industrie des machines d’emballage ? Quels sont, selon vous, les principaux enjeux qui intéressent nos clients ?
Le marché des machines d’emballage est très concurrentiel, les machines sont généralement disponibles chez plus d’un fournisseur. Actuellement, la technologie des machines en elle-même n’est pas nécessairement un facteur d’influence décisif. En revanche, leur disponibilité l’est. Dans ce domaine, ROVEMA a su se démarquer très significativement.

Que voulez-vous dire exactement par cela ? Qu’entendez-vous exactement par cela ?
ROVEMA dispose d’un réseau mondial opérationnel, qui assure non seulement les ventes des machines, mais aussi de nombreux services et des pièces de rechange.

Et cela fonctionne toujours sans problème ?
L’excellence opérationnelle et fluidité de nos opérations est certainement notre premier objectif ! En règle générale, toutes les pièces de rechange doivent être livrées rapidement, avec les meilleurs standards de qualité et à des prix adaptés au marché. Le temps de réponse idéal dépend bien sûr aussi souvent de l’expérience et d’une certaine connaissance de la machine. Par exemple, si le client nous partage les bonnes informations, nous pouvons livrer la bonne pièce de remplacement au bon moment, et non pas seulement lorsque la machine est à l'arrêt.

“La technologie de la machine en elle-même n'est pas nécessairement le seul facteur décisif aujourd'hui, cependant la disponibilité des machines l'est sans aucun doute.”

Cela va dans le sens d’une maintenance prédictive ?
Absolument ! Souvent, nous ne disposons tout simplement pas des informations nécessaires et ce à cause des dispositions du client en matière de protection des données et de sécurité. Mais finalement notre préoccupation principale est de savoir quelle est la performance du produit ROVEMA chez nos clients.

Ainsi, un partenariat étroit et coopératif avec le client en termes de partage d’informations sur les machines est nécessaire pour construire ensemble ou connaitre les plannings de maintenance et définir les livraisons des pièces de rechange, et ce, tout en optimisant les temps d'arrêt des machines.

Que pensez-vous des aides technologiques modernes comme les lunettes connectées ? Est-ce que cela représente un intérêt pour vous à l’heure actuelle ?
Oui, bien sûr, nous nous penchons sur ces outils modernes. Tout ce qui pourrait accélérer notre temps de réponse est étudié attentivement !

Quel est exactement votre concept ?
Je suis convaincu du One Stop-Shop, ce qui signifie que je souhaiterais proposer aux clients ROVEMA l’ensemble des services clé en main : la formation, le service et les livraisons des pièces de rechange.

L’offre de formation ROVEMA a également été entièrement redéfinie, est-ce que cela repose sur le même concept ?
Oui, l’offre de formation est dorénavant conçue de façon modulaire et propose à la fois des cours de formation personnalisés et des cours collectifs. Dans ce domaine, nous pensons également aux techniques d’apprentissage modernes, comme la formation en ligne. Ce n'est qu'avec un ensemble de services appropriés que nous pourrons aider nos clients à long terme, en toute confiance et en leur apportant de réelles solutions

Qu’est-ce que cela signifie exactement pour vous ? ROVEMA n’est certainement pas la seule entreprise qui cherche une collaboration à long terme ?
Tout à fait, mais notre objectif est clairement le partenariat à long terme, qui permet à nos clients de travailler sur les machines de manière indépendante. Par exemple, les opérateurs du client doivent être formés pour être capables d'intervenir sur tout le cycle de l'exploitation de la machine et effectuer les réparations d'usure et remédier aux dysfonctionnements imprévus. Certes, nous proposons notre soutien, mais il est clair que notre objectif n'est pas de rendre le client entièrement dépendant de nos services. Encore une fois, nous aimerions en savoir le plus possible sur les performances de notre machine dans la pratique. Si nous découvrons que certaines pièces s’usent dans un certain délai, ce serait le moment idéal informer nos clients et prendre des mesures préventives.
L’accent est alors mis sur le conseil ?
Oui, à court terme, j’aimerais pouvoir proposer un produit facile d’utilisation avec des mises à jour permanentes et de la formation. La consultation en temps réelle sera proche des demandes du marché. Le secteur alimentaire, qui regroupe le plus grand nombre de nos clients, est tout particulièrement sujet aux changements. Souvent, nos clients ont besoin de réagir rapidement et avec souplesse. Pour moi, c’est un domaine vaste et passionnant.

Et cela est valable aussi pour les tendances en matière d’emballage ?
Oui, nous recevons actuellement de nombreuses demandes de clients qui sont amenés à produire en utilisant des matériaux d’emballage alternatifs. Là aussi, nous travaillons en étroite collaboration : la technologie de la machine ROVEMA permet de traiter une large gamme de matériaux d’emballage. Le Service accompagne nos clients dans les adaptations nécessaires.

Quelle est le coût d’une telle adaptation ?
Cela dépend vraiment. Tout dépendra de la quantité d’informations que nous pouvons obtenir par le client sur une machine existante. Parfois, des réglages rapides ou de simples ajustements des formules sont suffisants. Mais par moment, il est nécessaire de procéder à des travaux de transformations complète de l’alimentation en produits et du format.
Image
Cela signifie-t-il que la machine aura une seconde vie ?
Pas nécessairement. Nous avons la possibilité de réviser complètement les machines selon le 2nd Life Concept ROVEMA, et ce principalement sur le site de Fernwald. Avant qu’une révision complète ne soit réalisée, il est généralement nécessaire d’effectuer de nombreuses mises à jour, mises à niveau et conversions, qui permettent d'adapter la machine aux nouvelles exigences du client sur site.

Que faire si une adaptation n'est plus possible ? Qu'arrive-t-il à une machine ROVEMA qui ne répond plus aux exigences du client ?
Nous reprenons nos machines et nous leur garantissons une 2ème vie. Si une machine ne convient plus à un client, par exemple en raison d'un taux de production plus élevé suite à une expansion de la production, nous trouvons souvent un autre client qui sera satisfait avec un taux de sortie moindre. Les petites entreprises, les start-ups ou les entreprises à l’étranger représentent pour nous un marché avec des bénéficiaires reconnaissants de reprendre des machines d’occasion ROVEMA. Si nous ne trouvons plus vraiment de nouveau preneur, nos machines sont presque entièrement recyclables : acier inoxydable, acier et macrolon – ce sont des matières souvent relativement faciles à recycler.

Que souhaitez-vous pour l’avenir ? Sur quoi travaillez-vous actuellement de façon particulièrement ambitieuse ?
Bien sûr, maintenant je suis actif dans de nombreux domaines différents. Les contrats d’entretien me paraissent particulièrement intéressants pour l’avenir. Dans ce secteur d’activité, je vois un très grand potentiel pour ROVEMA. Avec plus de 60 ans d’expérience et plus de 30.000 machines livrées, nous pouvons encore faire plus pour nos clients. Avec le bon concept, nous pourrions garantir plus longtemps la qualité absolue des emballages et réagir plus rapidement aux demandes du marché.